S’il est une tâche difficile à accomplir, c’est bien arrêt du tabac. Tout fumeur l’expérimente dans son quotidien : sa « clope » semble faire partie intégrante de sa vie. Et, paradoxalement, chacun souhaite profondément arrêter de fumer.

Mais alors, comment se défaire de cette habitude qui nous empoisonne le corps et l’esprit ? Poursuivez votre lecture et découvrez une méthode pour arrêter de fumer.

Pourquoi fumons-nous, et comment arrêter ?

C’est une vieille histoire, connue de tous les fumeurs : nous entrons dans l’adolescence, puis inévitablement vient le moment où nos amis nous tendent une cigarette, nous enjoignant nous aussi à essayer.

Face à ce rituel d’initiation, marquant l’intégration dans le groupe, et l’entrée dans une vie sociale plus « adulte », certains d’entre nous cèdent et inhalent leur première bouffée. La cigarette devient ainsi rapidement un accessoire indispensable dans toutes les situations sociales. Elle nous accompagne dans nos interactions, nous donne la sensation d’appartenance à notre cercle amical. Elle est même une forme de confiance pour les plus timides d’entre nous. Souvent, l’habitude dépasse les contextes festifs pour s’étendre également à toute notre journée.

Notre relation à la cigarette

Chaque moment important peut potentiellement être marqué par une cigarette. Du café matinal, à la pause en journée, au verre entre amis. Arrêter de fumer devient progressivement inimaginable. Un aspect de ce phénomène est alors intéressant à noter : chaque cigarette, si l’on y regarde de plus près, semble endosser un rôle précis.

Ainsi, celle du matin peut par exemple, nous donner le courage de débuter la journée. Celle de la pause déjeuner nous permet de prolonger notre pause, ou de nous isoler si nos collègues ne fument pas. Celle du soir nous donne la sensation d’être plus impliqué dans les échanges avec nos proches, plus « connectés » à eux, en un sens. En fait, chaque cigarette paraît satisfaire un besoin plus profond que celui de soulager le manque de nicotine (qui contribue, bien-sûr, également à l’addiction, mais n’est pas décisif).

Et si c’était lié aux Emotions ?

En prenant le temps d’observer notre compulsion à fumer, en nous demandant ce que nous cherchons vraiment à ce moment précis, nous pouvons alors réaliser que la cigarette vient combler des besoins psychologiques et émotionnels profondément humains, et donc innocents. Le besoin de repos ; celui de nous sentir connecté aux autres ; de nous sentir connecté à nous-mêmes et à nos propres ressources ; de nous sentir accepté et aimé par nos amis…

Une excellente méthode pour arrêter de fumer consiste donc, non pas à nous empêcher par la seule volonté, mais à nous aborder nous-même avec compassion et patience, en cherchant à identifier le besoin profond que nous tentons de satisfaire. A mesure que nous comprenons pourquoi nous fumons, un arrêt du tabac devient alors plus facile.

Le coaching dans sa démarche vous amène à vous centrer sur vous, à regarder ce qui se passe en vous, à comprendre vos émotions, vos ombres, vos croyances. Il permet de changer votre vision du monde définitivement, de vous révéler et de réaliser tout objectif. Il vous apporte les outils nécessaires pour reprendre le pouvoir, votre puissance et développer votre potentiel.